18 fév. 2017

Ou l'importance de savoir changer de cap

Un projet, vous diraient mes élèves, c’est bien. Cela permet de travailler en se faisant plaisir : faire des recherches en groupe, partager, s’entraider, utiliser ce que l’on sait déjà pour découvrir et apprendre de nouvelles choses.

Cette année est, pour ce groupe et pour moi, la continuité de l’an dernier où notre projet Savanturiers du cerveau avait un axe un peu particulier autour de l’apprendre, en explorant les manières d’apprendre et en les mettant en lien avec la notion de plaisir. En juin dernier, ma classe savait que nous resterions ensemble une année de plus et la demande des élèves, pour le projet suivant, était de travailler sur le stress : sur la détection et l’impact du stress sur les apprentissages mais aussi, à la demande de quelques-uns, sur la recherche de moyens/techniques pour y remédier.

Le début du projet cerveau s’est donc déroulé selon ces objectifs, en recensant les questions, en contextualisant le thème du stress par le biais d’œuvres de littérature de jeunesse, en prévoyant des expériences avec le chercheur en neurosciences qui nous parraine cette année et puis…

Rien… Ou presque… D’une part, pas de demande des enfants pour travailler sur le projet et d’autre part une réelle impossibilité de me plonger dedans, aucune ramification de mon imaginaire, créativité bloquée.

Pourquoi ? Le thème du stress était-il un mauvais choix ?

Puisqu’il venait des enfants, je ne le crois pas mais j’y ai réfléchi. Certainement parce que les préoccupations évoluent.

Cette année est donc, pour nous tous, une des suites possibles du socle expérimenté l’an dernier : année ô combien riche en essais de classe sur les questions d’apprendre et d’apprendre à apprendre, avec de nombreux échanges avec nos parrains Amélia Legavre et François Taddei, une ouverture sur les manières d’apprendre à l’étranger, des attitudes et moyens mis en place pour solidariser, motiver et donner confiance au groupe, procédés qui ont donné lieu à un projet CARDIE*.

A la pédagogie de projets et de classe coopérative, participative et réflexive, j’ai ajouté le fonctionnement par ceintures de compétences. Là, les enfants s’engagent dans un parcours d’apprentissage différencié, par paliers, qui nous permet, petit à petit, d’analyser les difficultés de fonctionnement liés à cette mise en place pour réfléchir à une méthode de travail afin de résoudre les difficultés qui jonchent leur parcours. C’est aussi la première fois qu’ils ont trois essais possibles pour valider une ceinture composée de différentes compétences. Et comme je joue entièrement le jeu de l’évaluation positive, même un essai a le droit à deux essais et le dernier essai, quand il n’est pas validé, a le droit d’être réalisé avec l’aide d’un tuteur pour mettre toutes les chances de son côté… Bref, je crois que ma classe n’est pas grandement stressée et que c’est la principale raison pour laquelle nous n’avons pas réussi à nous immerger dans notre projet Savanturiers du cerveau sur le thème du stress préalablement défini.

Deux possibilités alors : s’entêter sur ce thème au risque de n’y prendre aucun plaisir ou bien recommencer à zéro. Pas de gain de temps mais l’éventualité de trouver des axes qui nous parleraient, qui nous donneraient l’envie d’apprendre. Deuxième choix retenu : donner du sens aux apprentissages, c’est aussi faire attention aux signaux qu’une classe nous envoie, quitte à prendre du retard…

Quelle joie de pouvoir renouveler ce questionnement ! Elèves ravis, appliqués « Non, maîtresse, on n’arrête pas tout de suite, j’ai encore des questions ! ».

Il nous aura fallu un peu moins de trente minutes la semaine dernière pour que les élèves de ma classe réunissent quelques schémas et 54 nouvelles questions sur le cerveau touchant à différents domaines.

La mise en commun aura été plus longue, le temps de découvrir de manière collective les nouvelles questions, y réagir et écarter celles déjà travaillées en classe. Nous sommes donc parvenus à plusieurs catégories en relation avec le cerveau : son fonctionnement, son organisation, son évolution, la transmission des informations, l’imagination, la mémoire, la conscience et les émotions.

Notre NOUVEAU projet Savanturiers du cerveau* va donc s’intéresser à deux axes :

- Un questionnement autour des amis imaginaires : près de 22 élèves sur 29 en possèdent dans ma classe. Une caractéristique originale qu’il serait dommage de ne pas explorer. Nous mettrons en relation la présence de ces amis imaginaires selon les contextes (dont celui du stress), nous essaierons d’en apprendre plus à ce propos.

- Un questionnement autour de la transmission d’information dans le cerveau : mes élèves possèdent déjà quelques connaissances sur les neurones et leur organisation mais nous allons nous y intéresser de plus près pour arriver au fonctionnement de la synapse, spécialité du chercheur en neurosciences avec lequel nous travaillons cette année.

Bilan de la motivation de la classe : 20 élèves souhaitent s’impliquer dans les deux axes de recherche, 7 seulement sur celui des amis imaginaires, 2 seulement sur les neurones.

Classe motivée, maîtresse soulagée, des tas d’idées à partager !

Suite à venir…

* Projet CARDIE 2016 2017 : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12752 
* Projet Savanturiers du cerveau 2016 2017 : https://savanturiersducerveau.wordpress.com/category/saint-exupery-langon-cm1/

22 janv. 2017

Apprendre PAR et AVEC la recherche dès l’école primaire

Proposer aux élèves d’apprendre par la recherche, c’est les initier à la fois à une méthodologie, la démarche scientifique dans ses diverses pratiques, et à une attitude. C’est autoriser un questionnement lorsqu’une incompréhension ou un manque de connaissances surgit. C’est encourager une curiosité  […]

Lire la suite

20 juil. 2016

Permettre aux enfants de devenir auteurs de leurs apprentissages à l’école primaire.

IMAG0711.jpg

Travailler en projets, c’est donner la possibilité aux enfants de s’impliquer dans un contexte différent et de contribuer, à sa manière, à travers son action, à la réalisation d’un but commun. C’est aussi donner la chance aux élèves dans leur diversité de s’exprimer selon leurs goûts et leurs  […]

Lire la suite

3 juin 2016

Chercher pour apprendre à apprendre : les Savantures d’une classe de CE2.

"Si tu veux construire un bateau, ne rassemble pas tes hommes et femmes pour leur donner des ordres, pour expliquer chaque détail, pour leur dire où trouver chaque chose... Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le cœur de tes hommes et femmes le désir de la mer.” Antoine de  […]

Lire la suite

10 mai 2016

Posséder un carnet de réussites en classe : effets

Cette année, j'ai introduit un carnet de réussites dans ma classe (voir le billet intitulé "Prendre confiance dans sa capacité à réussir : le carnet de réussites"). Le premier objectif de ce carnet était d'encourager mes élèves en leur prouvant qu'ils pouvaient réussir, n'importe où,  […]

Lire la suite

18 fév. 2016

Partenariat enseignant et chercheur : mode d’emploi !

Partenariat enseignant et chercheur : mode d’emploi (non exhaustif) à l’usage des enseignants menant des projets de recherche avec leur classe. C’est la deuxième année que je mène un projet de recherche en classe avec mes élèves d’école primaire : l’an dernier avec des CE1/CE2 et cette année avec  […]

Lire la suite

16 janv. 2016

Prendre confiance dans sa capacité à réussir : le carnet de réussites.

Le carnet de réussites est une idée empruntée à la Living School. Voici un extrait d'un document mis à disposition sur internet : https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/scolana/production/livingschool/files/D9/WWE9ABY8KCXDGL/original.pdf?1338885873 "• En rassemblement (de préférence en cercle) avec  […]

Lire la suite

8 janv. 2016

Vive les questions ! Notre boîte à questions.

20150916_163931.jpg

Pour encourager le questionnement spontané des enfants, une boîte à questions a été placée sur une commode au fond de la classe. Les élèves savent qu’à n’importe quel moment de la journée, ils peuvent, dès qu’ils se posent une question, se lever, noter leur question et la déposer dans la boîte. Une  […]

Lire la suite

26 déc. 2015

La place des débats en classe

Ma classe pratique les débats de manière hebdomadaire. Ces débats peuvent concerner : - Une question de notre boîte à questions (voir billet sur le même thème) - Le conseil de classe de la semaine - Notre projet de recherche en classe « Apprentis chercheurs de l’apprendre » Dans le cadre de la boîte  […]

Lire la suite

Attention, chantier !

Ce blog, intitulé "Cahier d'essais" est le reflet de ma mutation pédagogique et un essai de plus. Il est comme moi : en chantier ! Se construire prend du temps et nécessite souvent des retours en arrière avant de paraître plus "solide" ou "mieux fini"... Comme tout acte  […]

Lire la suite

- page 1 de 3

Haut de page